Union européenne: Présidence allemande

Vidéoconférence des ministres de la culture et de l'audiovisuel, 1 décembre 2020

 

Préparer l'avenir - Relance du secteur de la culture et des médias au sortir de la pandémie de COVID-19

Les ministres ont procédé à un échange de vues sur les moyens de renforcer la résilience à long terme du secteur de la culture et des médias et sur la façon dont les secteurs de la création, et les médias, peuvent bénéficier des fonds de l'UE pour la relance et recevoir des informations adéquates sur les possibilités de financement.

 

Les ministres ont fait part de leur point de vue au sujet des points suivants:

  • Les mesures de relance européennes doivent cibler les personnes concernées du secteur de la culture et de la création, y compris les médias, afin de les aider à se préparer de manière durable et résiliente aux défis à venir. Le secteur doit continuer à contribuer à l'intégration européenne! Nous voulons renforcer encore les programmes de financement européens et veiller à ce que le secteur de la culture et des médias soit mieux informé à leur sujet. Il faut à cet effet prendre des mesures durables, qui devront être discutées.
  • Nous voulons offrir des perspectives d'avenir au secteur de la culture et des médias, notamment parce que les répercussions considérables de la pandémie vont se poursuivre encore longtemps. Comment pouvons-nous améliorer le cadre juridique au profit de la culture et des médias, pour ce qui concerne par exemple les restrictions en matière de déplacements? Nous voulons nous assurer que notre secteur profite des possibilités offertes par la facilité pour la reprise et la résilience lorsqu'elle est mise en œuvre au niveau national.

Les ministres se sont félicités que le budget du programme "Europe créative" soit considérablement augmenté pour la période 2021-2027. Ils ont également salué la perspective d'une augmentation du budget des programmes Erasmus+ et Horizon Europe pour la prochaine période de 7 ans ainsi que des possibilités que cela peut offrir pour soutenir les secteurs de la culture et de la création. Les ministres ont exprimé l'espoir que l'on parvienne prochainement à un accord sur le prochain cadre financier pluriannuel (CFP) et sur la facilité pour la reprise et la résilience, car cela permettra un financement supplémentaire pour les secteurs de la culture et de l'audiovisuel.

La majorité des délégations se sont déclarées favorables à l'idée de créer un portail internet contenant des informations accessibles et ciblées sur les possibilités de financement pour les artistes et les créateurs dans toute l'UE. Cela permettrait de surmonter des difficultés, telles que le manque d'informations et la complexité des procédures de demande.

Les ministres sont largement convenus de la nécessité de créer des synergies entre le programme "Europe créative" et d'autres programmes ou fonds de l'UE avec des volets consacrés aux activités culturelles et créatives, tels qu'Erasmus+, Horizon Europe, le programme pour une Europe numérique et le Fonds européen de développement régional.

Parmi les suggestions visant à faciliter la relance des secteurs de la culture, de la création et des médias, il a été évoqué le renforcement du cadre juridique de l'UE, en particulier la mise en œuvre de la directive européenne sur le droit d'auteur et la directive "Services de médias audiovisuels", l'introduction de taxes moins élevées sur les ventes de livres et la création de plateformes en ligne proposant des produits audiovisuels européens.

De nombreux ministres ont appelé à des dérogations aux restrictions en matière de déplacements pour les artistes et les créateurs dans l'ensemble de l'UE.

 

Divers

La présidence a communiqué des informations sur le texte récemment approuvé des conclusions sur l'égalité entre les femmes et les hommes dans le domaine de la culture.

La présidence a communiqué des informations quant aux conclusions sur la préservation d'un système médiatique libre et pluraliste.

La présidence a informé les ministres que la ville allemande de Chemnitz avait été désignée pour devenir l'une des capitales européennes de la culture en 2025. La délégation slovène a fait part de l'état d'avancement du processus de désignation de la deuxième ville (en Slovénie) qui détiendra ce titre en 2025. Les ministres se sont félicités qu'une souplesse ait été prévue dans l'action en faveur des capitales européennes de la culture pour les villes confrontées aux conséquences négatives de la pandémie de COVID-19.

Actualités

Pas d'article dans la liste.