Universités européennes : le second appel pilote est lancé !

Le 7 novembre 2019, Bruxelles était à nouveau le centre de gravité d’une initiative lancée par la Commission européenne qui suscite un enthousiasme visible dans le milieu de l’enseignement supérieur européen.

Une centaine de représentants académiques, des autorités nationales, des responsables politiques et des étudiants se sont rassemblés à Bruxelles afin de célébrer le lancement du second appel pilote de la Commission européenne visant à soutenir de nouveaux réseaux « d’universités européennes » voués à renforcer l’identité européenne et la compétitivité de l’enseignement supérieur européen[1]. Ces nouveaux réseaux consistent en des alliances stratégiques et innovantes formées, sur la base d’initiatives ascendantes, de minimum trois établissements d’enseignement supérieur situés dans au moins trois Etats membres ou pays partenaires du programme « Erasmus+ ».  Ce projet s’inscrit dans un projet européen plus vaste de mise en place, d’ici à 2024, d’un nouvel espace européen de l’éducation (European Education Area) articulé autour d’initiatives complémentaires vouées à renforcer l’identité européenne et faciliter la mobilité des étudiants, professeurs, chercheurs et staff. A travers ces alliances, la Commission entend également renforcer le triangle de la connaissance visant à lier davantage l’enseignement, la recherche, l’innovation et le service à la société.

Ces alliances couvriront l’ensemble des régions d’Europe et devront développer des stratégies à long terme, permettant notamment aux étudiants d’obtenir un diplôme en combinant des études au sein d’inter-campus européens tout en bénéficiant de pratiques pédagogiques et scientifiques innovantes (classe inversée, enseignement virtuel, transdisciplinarité, Open Education, Open Science, …) et interagissant au sein d’équipes créatives, transnationales et transdisciplinaires.

Par cette initiative, la Commission a pour ambition de transformer le modèle de l’enseignement supérieur européen en s’appuyant sur les acquis du Processus de Bologne tout en encourageant davantage des systèmes de gouvernance partagée entre établissements d’enseignement supérieur ; des programmes conjoints, flexibles et à la carte et en incitant les étudiants, professeurs et chercheurs à s’impliquer dans des équipes transdisciplinaires aux 4 coins de l’Europe pour répondre aux défis sociaux et climatiques de demain.

Le budget initial de 6 millions € a été augmenté à 85 millions € dans le cadre du premier appel à projet conçu sous le budget Erasmus+, pour finalement atteindre 120 millions € disponibles pour soutenir durant 3 ans, les 24 prochaines alliances qui seront retenues à la clôture du second appel en 2020. Cette hausse du soutien démontre l’importance que cette initiative revêt pour la Commission européenne et les Etats membres.

Après une présentation des modalités de l’appel à projet[2], l’après-midi du 8 novembre était consacrée à la visibilité des 17 alliances officiellement lancées, qui ont pu partager auprès du public conseils, bonnes pratiques et notes d’inspiration pour s’intégrer à de futures alliances.

Dans ce contexte, la Fédération Wallonie-Bruxelles a mis en place en 2019 un mécanisme de financement visant à soutenir les établissements d’enseignement supérieur de la FWB introduisant une candidature au sein d’une alliance lors du premier ou second appel pilote de la Commission.

Dans ce cadre, trois universités recevront un soutien de 100 000€ en tant qu’impulsion. : l’ULB, retenue au sein d’une des 17 alliances, testera un nouveau modèle de collaboration avec sept autres partenaires européens (France, Grèce, Roumanie, Espagne, Italie, Suède, Allemagne) articulant leurs efforts autour d’un engagement sociétal fort dans le cadre de l’alliance « CIVIS » (lien).

L’Uliège, de par son implication au sein de la Grande-Région, a candidaté avec ses partenaires de l’Université de la Grande-Région et deux autres universités (Bulgarie et Lituanie) au sein d’un projet mettant en avant les coopérations universitaires transfrontalières. Bien qu’ayant bénéficié d’un bon classement, l’alliance n’était cependant pas en ordre utile pour être sélectionnée au niveau européen.

Enfin, l’UCLouvain  a annoncé son souhait de participer au second appel à projet à travers un projet d’alliance « Circle-U » articulé autour des innovations pédagogiques.

En vue de la mise en place d’une ligne de financement européenne récurrente sous le prochain programme Erasmus+ à partir de 2021 (alimentée par des ressources complémentaires telles que le prochain programme de recherche Horizon Europe), la Fédération Wallonie Bruxelles devra répondre à deux défis :

-        Encourager et soutenir ses établissements d’enseignement supérieur souhaitant participer à cette initiative européenne ;

-        Contribuer à définir les modalités de l’appel à projet qui sera lancé en 2021, fruit des expériences pilotes et des commentaires soulevés par les autorités nationales et parties prenantes.

 

La Direction Générale de l’Enseignement Supérieur, l’Enseignement tout au long de la vie et de la recherche scientifique (DGESVR) contribuera notamment à ce processus co-créatif à travers son implication dans le Groupe d’experts ad hoc porté par la Commission et incluant des représentants des 28 Etats membres.

Il apparait, en conclusion, que cette initiative des « universités européennes » constitue assurément une opportunité de développer davantage d’interactions entre l’espace européen de l’enseignement supérieur (EHEA) et l’espace européen de la recherche (ERA). De telles interactions passent notamment par la mise en commun de sources de financement et le soutien à des pédagogies innovantes fondées sur la recherche et qui intègrent pleinement l’enseignement dans la perspective de la science ouverte, en favorisant – aux échelons nationaux et européen - l’accessibilité des enseignants comme des étudiants aux ressources éducatives et scientifiques nécessaires à la formation de citoyens européens bien armés face aux défis de sociétés actuels.

Actualités

Pas d'article dans la liste.