UNESCO

Réunion mondiale éducation

La Belgique a été le pays hôte de la Réunion mondiale sur l'Éducation de l’UNESCO dont le thème était  « L’éducation dans un monde interconnecté : assurer un développement inclusif et équitable ».

La Fédération Wallonie-Bruxelles (à travers la Direction des Relations internationales), la Communauté flamande, la Communauté germanophone et le Fédéral y ont été impliqués. Elle s’est tenue du 3 au 5 décembre 2018 au Palais d’Egmont à Bruxelles et a réuni près de 400 participants dont des Ministres et représentants de plus de 60 pays, d'organisations multilatérales, de la société civile, de la profession enseignante, des jeunes et du secteur privé.

L’objectif de cette conférence était  notamment d’examiner l’état de la mise en œuvre de l’Objectif 4 du développement durable des Nations Unies, à savoir l’éducation de qualité.

Dans le cadre de son mandat de défenseur des ODD, la Reine Mathilde était présente à cette réunion et a accordé une attention particulière à l’éducation et à sa relation avec les autres ODD. Dans son discours d’ouverture du segment ministériel, la Reine a mis l’accent sur la qualité de l’enseignement, sur la nécessité d’une éducation inclusive et accessible et sur l’éducation des filles.

Le Ministre Président de la FWB, Rudy Demoote, a rappelé combien  « il est nécessaire d’évaluer en permanence la qualité de l’enseignement que nos systèmes délivrent, mais aussi en tenant compte des changements de notre société. La migration et le climat sont des paramètres à ne pas occulter et qui ont un impact important sur l'éducation.». Les ministres de l’éducation des trois communautés belges étaient également présents.

L'UNESCO en sa qualité d’Agence spécialisée des Nations Unies, chef de file pour l'éducation dans l’Agenda 2030, a recherché le consensus sur la mise en place d’une plate-forme de partenariats pour l’éducation reposant sur la nécessité urgente de parvenir à un engagement mondial en faveur de l'éducation.

La Déclaration de Bruxelles, qui constitue la déclaration finale de la Réunion ministérielle et du Comité directeur, a été adoptée le 5 décembre 2018 fixant le cap de l'éducation pour les quatre prochaines années, dans 8 domaines prioritaires:


1. Faire en sorte que les systèmes d’éducation et de formation soient plus équitables et inclusifs afin de « ne laisser personne de côté »
2. Éliminer l'analphabétisme
3. Inclure les migrants, les personnes déplacées et les réfugiés dans nos systèmes d’éducation et de formation
4. Offrir une éducation et une formation de qualité et sensibles au genre
5. Renforcer l'éducation à la citoyenneté mondiale et l’éducation en vue du développement durable
6. Offrir des systèmes d’éducation et de formation ouverts, flexible et réactifs, répondant aux nouveaux besoins de compétences
7. Améliorer les enseignants, les éducateurs, les formateurs et les directeurs d’école
8. Accroître l'investissement dans l'éducation

 

Pour le programme et les documents de la réunion, cliquez ici.

Actualités

Pas d'article dans la liste.