Union européenne: Présidences estonienne et bulgare

 

Pendant la Présidence estonienne, le Conseil éducation a eu lieu le 20 novembre 2017.

 

-Le développement des écoles et un enseignement d'excellence

Le Conseil a adopté des conclusions sur le développement des écoles et un enseignement d'excellence.

Dans ces conclusions, le Conseil souligne qu'il importe d'assurer une éducation de qualité élevée et inclusive pour tous, de renforcer l'autonomie des enseignants et des chefs d'établissement et de se réorienter vers une gouvernance plus efficace, plus équitable et plus efficiente. Il y invite également la Commission à soutenir les États membres et à compléter les mesures qu'ils prennent.

Ces conclusions s'inscrivent dans le prolongement de la communication de la Commission du 30 mai 2017 intitulée "Le développement des écoles et un enseignement d'excellence pour bien débuter dans la vie", dans laquelle la Commission rappelle qu'investir dans les jeunes est une priorité essentielle pour l'Union européenne.

 

-Une nouvelle stratégie de l'Union européenne en faveur de l'enseignement supérieur

Le Conseil a adopté des conclusions sur une nouvelle stratégie en faveur de l'enseignement supérieur. Ces conclusions font apparaître la nécessité pour les personnes hautement qualifiées d'assurer la prospérité future de l'Europe. L'objectif général est de moderniser l'enseignement supérieur afin qu'il s'adapte à un monde en mutation rapide.

Dans ces conclusions, le Conseil invite les États membres à se concentrer sur un ensemble de mesures qui s'articulent autour de quatre domaines: favoriser l'excellence dans le développement des compétences, répondre aux besoins d'un corps étudiant de nature diverse et soutenir le personnel universitaire, contribuer à l'innovation dans l'ensemble de l'économie et promouvoir l'efficacité et développer encore l'assurance qualité dans le système d'enseignement supérieur.

Par ailleurs, il invite la Commission à prendre pleinement en compte ces conclusions pour élaborer ses propositions concernant le futur cadre stratégique pour la coopération dans le domaine de l'éducation et de la formation, le programme de l'Union européenne pour l'éducation et la formation après 2020 et d'autres instruments financiers.

Ces conclusions s'inscrivent dans le prolongement de la communication de la Commission du 30 mai 2017 intitulée "Une nouvelle stratégie de l'UE en faveur de l'enseignement supérieur".

 

-Suivi des diplômés

Le Conseil a adopté une recommandation relative au suivi des diplômés.

Cette recommandation vise à encourager et à aider les États membres à améliorer la qualité et la disponibilité des informations sur ce que font les diplômés après avoir quitté l'enseignement supérieur ou l'enseignement et la formation professionnels. Le Conseil y incite les États membres à mettre au point des systèmes nationaux de suivi et à améliorer la coopération afin de faciliter la comparaison entre les données provenant de différents pays.

Le suivi des activités des diplômés à l'issue de leur parcours d'éducation et de formation peut aider à comprendre les causes des problèmes d'employabilité des diplômés et à trouver des solutions. Il peut également contribuer à améliorer la qualité et la pertinence de l'éducation et aider les étudiants à faire des choix éclairés quant à leurs études.

 

- Thématique sur les « compétences et enseignement et formation professionnels »

En délibération publique, les ministres ont débattu de l'avenir des compétences et de l'évolution du rôle de l'enseignement et de la formation professionnels (EFP).

 

La présidence a également invité un intervenant extérieur, M. Risto Maëots, directeur général de l'entreprise estonienne Magnetic MRO, à introduire le sujet. Cet orateur a indiqué que l'enseignement et la formation professionnels étaient confrontés à plusieurs défis, notamment leur faible popularité parmi les jeunes, la souplesse et la longueur des programmes d'études et la coordination avec les partenaires concernés.

 

Les ministres ont ensuite évoqué plusieurs points, notamment:

– la nécessité de veiller à ce que l'enseignement et la formation professionnels soient basés sur les compétences et fournissent les compétences générales requises;

– l'intégration de nouvelles méthodes et possibilités numériques à l'enseignement et à la formation professionnels;

– la promotion de l'apprentissage tout au long de la vie et la nécessité de favoriser la souplesse et la perméabilité du système éducatif;

– la sensibilisation des jeunes à l'attrait de l'enseignement et de la formation professionnels;

– la participation de tous les acteurs de l'enseignement et de la formation professionnels, y compris le secteur privé ainsi que les organismes de recherche et les établissements d'enseignement supérieur;

– le partage des meilleures pratiques et le renforcement du programme Erasmus+ après 2020.

 

Documents de réflexion présentés lors du Conseil du 20 novembre 2017.

 

Sommet de Göteborg

Le secrétaire général du Conseil de l'Union européenne a informé les ministres de la teneur des discussions qui ont eu lieu pendant le déjeuner de travail des dirigeants consacré à l'éducation et à la culture, qui s'est tenu le 17 novembre 2017 au cours du sommet de Göteborg. Lors de ce débat, les dirigeants ont examiné comment intensifier les efforts de l'Union européenne dans le domaine de l'éducation et de la culture.

Les dirigeants ont débattu d'idées concrètes destinées à faire avancer le programme de l'Union européenne en matière d'éducation et de culture, telles que l'intensification de la mobilité et des échanges pour les jeunes Européens, un réseau d'universités européennes, l'importance de l'apprentissage des langues et la reconnaissance mutuelle des diplômes de l'enseignement secondaire.

 

Promouvoir des valeurs communes par l'éducation, la formation et l'apprentissage non formel

La Commission a informé le Conseil de sa prochaine proposition en vue d'une recommandation du Conseil relative à la promotion de valeurs communes, à l’éducation inclusive et à la dimension européenne de l'enseignement. Cette dernière est sortie le 18 janvier 2018. Cette proposition constitue un suivi européen de la déclaration de Paris du 17 mars 2015 sur la promotion de la citoyenneté et des valeurs communes de liberté, de tolérance et de non-discrimination au moyen de l'éducation.

Programme de travail de la Présidence bulgare

 

Dans les priorités de la Présidence bulgare dans le domaine de l'éducation figurent notamment:

– Erasmus+: évaluation à mi-parcours et définition des orientations concernant l'avenir du programme ;

– Investissement dans les compétences numériques et la connectivité ;

– Éducation et formation 2020: nouveaux mandats des groupes de travail participant au cadre européen pour l'éducation et la formation pour la période 2018-2020 ;

– Valeurs communes de l'Union européenne par l'éducation: adoption d'une recommandation.

– Compétences clés pour l'éducation et la formation tout au long de la vie - révision de la recommandation de 2006.

Actualités

Pas d'article dans la liste.