Union européenne: Présidences maltaise et estonienne

 

Relations culturelles internationales

Le Conseil a adopté des conclusions sur une stratégie de l'UE dans le domaine des relations culturelles internationales, dans le prolongement de la communication conjointe de la Commission et de la haute représentante de l'UE sur ce sujet.

Dans ces conclusions, il est proposé de mettre en place une plateforme qui réunirait des experts de différents domaines d'action (par exemple culture, affaires étrangères, coopération au développement, éducation, droits de l'homme, douanes, etc.) afin de contribuer à la création de synergies et de complémentarités lors de la mise en oeuvre de la stratégie.

Il y est également souligné qu'il faut assurer la coordination avec les mesures prises au niveau international, par exemple celles qui ont été adoptées par le Conseil de l'Europe et l'UNESCO, et éviter les doubles emplois.
La vice-présidente Mme Mogherini a rappelé les grands principes de l'action de l'UE dans ce domaine:

– promouvoir la diversité culturelle et le respect des droits de l'homme;
– encourager le respect mutuel et le dialogue interculturel;
– mettre l'accent sur le développement socio-économique dans la coopération culturelle avec les pays tiers;
– protéger les sites appartenant au patrimoine culturel et lutter contre le trafic de biens culturels dans les zones de conflit;

– adopter une nouvelle approche de l'UE à l'égard de la diplomatie culturelle.


Elle a également souligné la contribution importante qu'apportent les secteurs de la culture et de la création à l'économie européenne, ainsi que l'importance décisive que revêt le patrimoine culturel en tant que symbole des valeurs et de l'identité européennes.



La mobilité dans la culture

Le Conseil a pris note des informations communiquées par la délégation italienne qui, avec le soutien de la France et de l'Allemagne, propose d'engager une initiative spécifique sur le thème "la mobilité dans la culture" . Cette initiative a pour objectif de favoriser les échanges et les stages, tels que les programmes résidentiels pour les apprentis et les jeunes professionnels, ciblant les professionnels de la culture et de la création ainsi que les artistes. Le programme ne s'adressera pas uniquement à une petite élite mais à un large éventail de jeunes aux parcours éducatifs et culturels variés. L'Année européenne du patrimoine culturel 2018 pourrait constituer une tribune idéale pour lancer cette initiative.
La Commission a rappelé qu'un tiers du budget du programme Europe créative est consacré à la mobilité dans la culture.

 

Infractions au droit d'auteur dans le secteur audiovisuel et culturel

Le Conseil a pris note des informations communiquées par la Commission au sujet d'un système de procédures visant à lutter contre les infractions commises à l'échelle commerciale dans ce secteur, dans le cadre de l'examen à mi-parcours de la stratégie pour un marché unique numérique. La réforme du droit d'auteur compte parmi les mesures essentielles de la stratégie. La Commission a annoncé qu'elle était encore en train d'achever son évaluation de l'actuel cadre juridique destiné à faire respecter ces droits.



Capitales européennes de la culture pour 2021

Les délégations grecque et roumaine ont brièvement présenté au Conseil leur capitale européenne de la culture 2021, à savoir respectivement Elefsina et Timisoara. La ville de Novi Sad, en Serbie, sera la troisième capitale européenne de la culture (doc. 9007/17).

En vertu de la nouvelle décision (instituant une action en faveur des capitales européennes de la culture pour les années 2020 à 2033), adoptée en 2014, ce n'est plus le Conseil qui désigne les capitales européennes de la culture, la désignation étant désormais le fait de l'État membre qui détient le titre et, dans le cas d'une ville d'un pays tiers, comme cela se produit pour la première fois cette année, de la Commission.

Pour préserver la visibilité de cette action à laquelle les États membres, au plus haut niveau politique, attachent une très grande importance, la Grèce et la Roumanie ont néanmoins décidé de maintenir la tradition consistant à présenter les capitales de la culture au Conseil EJCS.


Protection des biens culturels

Le Conseil a pris note des informations communiquées par la délégation allemande qui appelle à mettre en place des règles communes de l'UE pour l'importation d'objets culturels en provenance de pays tiers (doc. 9176/17).

Dans son plan d'action destiné à renforcer la lutte contre le financement du terrorisme (doc. 5782/16), la Commission s'est engagée à proposer des mesures législatives contre le trafic de biens culturels; cette question figure à l'ordre du jour du Conseil depuis trois à quatre ans, le lien direct entre le trafic d'objets culturels et le financement des activités terroristes de Daech ayant été confirmé. Une proposition devrait être présentée entre juillet et septembre de cette année.

 

Programme de travail de la prochaine présidence:
Le Conseil a pris note des principales priorités de la présidence estonienne dans le domaine culturel et audiovisuel pour les six mois à venir, en particulier:
– le suivi des travaux sur la directive relative aux services de médias audiovisuels,
– l'accès à la culture et au patrimoine culturel.

Actualités

Pas d'article dans la liste.