Sport

Union européenne: Présidences maltaise et estonienne

Durant cette présidence maltaise du Conseil de l’Union européenne , deux textes furent adoptés lors du le Conseil des Ministres "Education, Jeunesse, Culture et Sport" de l’UE qui s’est tenu à Bruxelles le 23 mai 2017.

Il s’agit, d’une part, des conclusions du Conseil et des représentants des gouvernements des États membres, réunis au sein du Conseil, sur le sport comme outil d'inclusion sociale grâce au volontariat. Ces conclusions ont pour objectif essentiel de souligner que le volontariat dans le sport est une source de renforcement du sentiment d’appartenance à la société chez les citoyens les plus vulnérables et contribue ainsi à favoriser une citoyenneté active. Et également, que le sport est la première activité sociale de volontariat en Europe en insistant notamment sur le rôle que le sport peut avoir pour lutter contre les difficultés à maintenir les sociétés européennes inclusives mais également à maintenir leur cohésion.

D’autre part, la résolution du Conseil et des représentants des gouvernements des États membres, réunis au sein du Conseil, sur le plan de travail de l'Union européenne en faveur du sport pour la période du 1er juillet 2017 au 31 décembre 2020 fut également adoptée. Cette résolution établit, pour la période couverte par le plan de travail, que les Etats membres et la Commission ont accordé la priorité aux thèmes et aux sujets suivants :  

1. intégrité du sport, notamment la promotion de la bonne gouvernance, y compris la protection des mineurs, la spécificité du sport, la lutte contre la corruption et contre le trucage de matchs, ainsi que la lutte contre le dopage;

2. dimension économique du sport, notamment l'innovation dans le domaine du sport ainsi que le sport et le marché unique numérique;

3. sport et société, notamment l'inclusion sociale, le rôle des entraîneurs, l'éducation dans et par le sport, le sport et la santé, le sport et l'environnement et le sport et les médias, ainsi que la diplomatie sportive.

Par ailleurs, le débat ministériel portait quant à lui sur « Les médias sportifs et leur rôle dans le renforcement de l'inclusion sociale ». L'objectif de ce débat fut notamment de mener une réflexion sur les possibilités d’encouragement des entreprises du secteur des médias sportifs dans la perspective de faire preuve d'une plus grande responsabilité sociale de manière à faire des médias une force bénéfique dans le développement des sports.  Lors des échanges de vues, l’ensemble des délégations ont, d’un côté, mis en évidence l’influence des médias sur les sports dont la capacité à véhiculer certaines valeurs, images et inspirations auprès de la population et, d’un autre côté, mis en exergue les leviers potentiels pour financer des programmes sportifs en faveur de l'inclusion sociale.

Le Ministre Muyters a, dans son intervention pour la Belgique, souligné que les médias jouent un rôle essentiel pour mettre en exergue les liens possibles entre les différentes catégories de la population et considère que les athlètes pourraient être présents comme des modèles dans les média sportifs.

 

En point divers, la Belgique a souhaité mettre en exergue – par la voix du Ministre des Sports, Monsieur Philippe Muyters - les progrès des deux principaux groupes de travail de l’AMA (Agence Mondial Anti-dopage). Tout d’abord, le groupe relatif à la bonne gouvernance qui a tenu sa première réunion de travail (procédures et le fonctionnement de l'AMA) à la mi-mars au sujet duquel le Conseil de fondation a apporté un large soutien. Le deuxième groupe relatif au champ de compétences de l’autorité internationale a permis de conclure un accord sur l'indépendance de l'entité et le financement par le CIO. Pour conclure, BE a informé les Etats Membres que la ville de Katowice a été choisie comme ville hôte de la Conférence mondiale en 2019 et apporte ses félicitations d’usage à la délégation polonaise.

 

La Ministre des sports française, Laura Flessel, et le Comité olympique français « Paris 2024 » ont souhaité faire le point sur l’état des lieux de la candidature de Paris à l’accueil des Jeux olympiques et paralympiques en 2024. La France a indiqué qu’elle souhaitait à l’aune de ce projet faire de cet événement sportif international majeur une occasion de fédérer les citoyens et les EM, dans une perspective d’héritage durable et de transmission des valeurs européennes à travers le sport.

 

Enfin, la Belgique a également souhaité informer ses homologues européens sur l'étude des HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques) présents dans le granulat de caoutchouc utilisé dans les terrains en gazon synthétique. La Belgique a souligné que les avis rendus sont basés sur les connaissances scientifiques actuelles. Elle a informé les deux commissaires compétents en la matière (Commissaire VELLA et Commissaire BIENKOWSKA) et invite la Commission de tenir informé les Etats membres de toute évolution sur le dossier.

La future présidence travaillera prioritairement sur les thèmes suivants :

 

1.    Le rôle des entraîneurs dans la société (conclusions du Conseil) ;

2.  La préparation de la position de l'UE pour les réunions de l'AMA (Séoul, 15-16 novembre 2017) ;

3.   L’examen de la résolution du Conseil sur le dialogue structuré de l'UE sur le sport.

 

Concernant les rencontres, la présidence estonienne a informé les délégations que la prochaine « Réunion des Directeurs généraux du sport de l’Union européenne » est prévue les 12 et 13 juillet 2017. La Conférence sur l'activité physique, le sport et la double carrière des athlètes aura lieu le 26 et 27 juin 2017. Le Conseil des Ministres en charge du sport de la formation EJCS se tiendra le 21-22 septembre 2017.

Enfin, les prochaines réunions du groupe de travail sport au Conseil de l’UE se tiendront respectivement les 5/07, 4/09, 26/09, 10/10, 30/10, 5/12.

Actualités

Pas d'article dans la liste.