Ministérielle Nicosie

Conférence informelle des Ministres de l’éducation du Conseil de l’Europe

« L’éducation : une option sûre pour la démocratie »

Nicosie 22-23 mars 2017

 

Le Conseil de l’Europe depuis la Présidence belge de 2015 a lancé de grandes initiatives transversales visant à mener des politiques volontaristes en matière de prévention de la radicalisation violente et d’intégration des migrants.  Le secteur de l’éducation est intégré dans cette dynamique d’ensemble, vu son impact potentiel en matière de prévention.  Ces priorités constitueront le cœur de son programme de travail 2018-2019.

La conférence des Ministres de l’Education qui s’est déroulée à Chypre les 22 et 23 mars 2017 avait à son agenda trois thèmes d’actualité :

  • L’éducation pour lutter contre l’extrémisme violent et la radicalisation conduisant au terrorisme ;
  • L’éducation pour construire des sociétés inclusives, valorisant la diversité et le dialogue ;
  • L’éducation offerte aux réfugiés, des solutions à court terme jusqu’à l’intégration à long terme.

 

Le Ministre Chypriote de l’Education, Costas Kadis, a présenté les conclusions de la Présidence, en fin de conférence.

De Bruxelles à Nicosie

Cette rencontre faisait suite à la 25e session de la Conférence permanente des Ministres de l’Education du Conseil de l’Europe organisée à Bruxelles, en avril 2016.  De manière concrète, il s’agissait d’une première évaluation du suivi des engagements pris, notamment pour ce qui concerne les projets pilotes dans 15 pays, visant à évaluer les descripteurs du cadre de référence des compétences pour une culture de la démocratie.  Deux années de travail intensif ont été nécessaires pour élaborer ce modèle. Il offre un cadre conceptuel pour l’élaboration future de programmes d’études, de pédagogies et de systèmes d’évaluation dans le domaine de l’éducation à la citoyenneté démocratique et aux droits de l’homme.  Les pays qui ont présenté les premiers résultats de tests de descripteurs des compétences se sont montrés positifs, même si la question de l’évaluation qui est importante, n’était pas abordée à ce stade.

Dans le contexte de l’intégration des réfugiés, la Norvège a présenté le projet de passeport européen des réfugiés, qui vise à permettre à ces personnes se trouvant dans l’impossibilité de présenter leurs diplômes de pouvoir faire reconnaître le niveau de leurs qualifications. Ce projet lancé en Norvège, en Italie, en Grèce et au Royaume-Uni s’inscrit dans la mise en œuvre de l’article 7 de la convention de Lisbonne portant sur la reconnaissance des qualifications. 

 

La Conférence s’est clôturée par des conclusions du Ministre Chypriote de l’éducation.  Ce document est repris en annexe de ce compte rendu.  Le Ministre y indique que trois grands piliers devraient soutenir les travaux du Conseil de l’Europe : des pratiques d’enseignement de la démocratie, des environnements propices à l’apprentissage de la démocratie, et le fonctionnement démocratique des établissements scolaires.

 

De Nicosie à Prague

La République tchèque a indiqué que, sous sa Présidence (de mai à novembre 2017), un Forum de haut niveau sera organisé à Prague sur les politiques du Conseil de l’Europe en matière d’éducation et notamment sur les Compétences pour le cadre de référence sur une culture de la démocratie (26-27 octobre 2017).

Actualités

Pas d'article dans la liste.