Présidences maltaise et estonienne

Lors du Conseil ‘éducation, jeunesse, culture et sport’ du 17 février 2017 a été adopté :

 

-des conclusions du Conseil et des représentants des gouvernements des États membres, réunis au sein du Conseil, sur l'inclusion dans la diversité afin d'assurer une éducation de qualité élevée pour tous

Les ministres y ont souligné que les politiques d'éducation jouent un rôle primordial dans la promotion de l'inclusion et du respect de la diversité au sein de l'Union européenne et que les valeurs fondamentales de l'Union européenne doivent être préservées. L'objectif consistant à garantir une éducation inclusive de qualité élevée doit s'inscrire dans une perspective tout au long de la vie et doit comprendre tous les aspects de l'éducation, ainsi que couvrir toute la communauté scolaire et la communauté dans son ensemble. Les conclusions indiquent également que l'égalité des chances pour tous est indispensable, mais qu’elle n'est pas suffisante: il faut développer l'équité en ce qui concerne les objectifs, le contenu, les méthodes d'enseignement et les formes d'apprentissage prévus par les systèmes d'éducation et de formation. Il est également important de formuler des actions concrètes qui répondent aux besoins des enseignants et des éducateurs confrontés à une diversité croissante au sein des établissements scolaires. Les conclusions invitent en outre les États membres à réaliser une coopération plus étroite et des approches novatrices entre le secteur de l'éducation et d'autres domaines pertinents, comme la culture, la jeunesse, le sport, l'emploi, la protection sociale, la sécurité, ainsi que d'autres secteurs actifs dans le domaine de la promotion de l'inclusion sociale.

Les ministres ont eu enfin un débat sur la manière dont l'éducation et la formation peuvent contribuer à la cohésion sociale et à la promotion des valeurs européennes communes dans le cadre du Semestre européen 2017. Ils ont discuté notamment des mesures qui pourraient être prises pour atténuer les inégalités dues aux disparités socioéconomiques. Celles-ci ont été mises en évidence lors des résultats du PISA 2015. Ils ont également examiné la manière dont les programmes d'éducation et de formation proposés par les États membres pourraient être améliorés, et ce, par la fixation possible d'objectifs nationaux et européens.

Lors du Conseil ‘éducation, jeunesse, culture et sport’ du 22 mai 2017 a été adopté :

 

-      une recommandation du Conseil concernant le cadre européen des certifications (CEC) pour l'apprentissage tout au long de la vie et annulant la recommandation du Parlement européen et du Conseil du 23 avril 2008 établissant le cadre européen des certifications pour l'éducation et la formation tout au long de la vie

 

L’objectif général de cette recommandation est d'améliorer la transparence, la comparabilité et la transférabilité des certifications dans toute l'Europe en mettant en place un cadre de référence commun pour les systèmes nationaux de certification. La recommandation révisée tient compte des nombreuses différences existantes entre les systèmes nationaux de certification. Il est à noter que les certifications doivent d'abord être reconnues au titre des cadres ou systèmes nationaux pour ensuite être mises en correspondance avec le CEC. Les États membres sont invités à prendre des mesures pour que tous les nouveaux documents de certification délivrés par les autorités compétentes (certificats, diplômes, suppléments à ces certificats ou diplômes), et/ou les répertoires de certifications, fassent clairement mention du niveau correspondant du CEC. La Commission a rappelé que le CEC est une vraie réussite; vingt-quatre États membres l'ont déjà adopté et il constitue avec la décision Europass un outil important pour la mise en œuvre de la nouvelle stratégie en matière de compétences pour l'Europe.

 

Un rapport a été également été présenté en séance aux ministres sur l'état d’avancement des travaux de la proposition de décision du Parlement européen et du Conseil concernant un cadre commun pour la fourniture de meilleurs services dans le domaine des compétences et des certifications (Europass).

 

Les ministres ont eu un débat sur la manière d’améliorer et moderniser les systèmes d’enseignement afin d’assurer une éducation de qualité élevée pour tous, en permettant aussi aux apprenants de s’exprimer. La plupart des ministres ont expliqué comment étaient inclus les apprenants au sein de leurs systèmes éducatifs respectifs. Il a également été souligné par les ministres d’autres aspects comme : l’importance pour les élèves d’avoir plus d’esprit critique, d’avoir des approches innovantes et des contacts plus étroits avec les élèves, d’avoir une plus grande ouverture par rapport aux familles, de développer des approches sur mesure pour les élèves, de continuer à travailler sur la citoyenneté, de s’ouvrir à plus de diversité, et ce, également dans le corps enseignants, de tenir compte de tous les étudiants, même des plus vulnérables. Au niveau international et l’amélioration des compétences scolaires, certains pays se sont montrés plus critiques quant à l’interprétation des résultats du PISA 2015, et ce, afin de pouvoir les expliquer par rapport à leur contexte national.

 

Le programme dans le domaine de l’éducation et de la formation de la présidence estonienne portera sur:

-la modernisation de l’enseignement supérieur et la modernisation de l’enseignement obligatoire ;

-l’adoption d’une recommandation sur le suivi des diplômés de l’enseignement supérieur

-la continuation et/ou l’adoption de la décision du Parlement européen et du Conseil concernant un cadre commun pour la fourniture de meilleurs services dans le domaine des compétences et des certifications (Europass) ;

-l’adoption d’une possible recommandation sur un cadre de qualité dans le domaine de l’apprentissage.

 

La Présidence estonienne a informé par ailleurs les délégations que sera organisée une conférence européenne sur une nouvelle approche de l'enseignement et l'apprentissage en septembre 2017. Elle devrait être consacrée aux innovations technologiques.

 

Le Conseil ‘éducation, jeunesse, culture et sport’ devrait se tenir le 20 novembre 2017.

 

 

Actualités

Pas d'article dans la liste.