Présidence slovaque et maltaise

Présidences slovaque et maltaise

Sous Présidence slovaque, le 21 novembre 2016, le Conseil de l’Union européenne a adopté « les conclusions du Conseil et des représentants des gouvernements des États membres, réunis au sein du Conseil, relatives à la promotion de nouvelles approches dans le travail de jeunesse afin de révéler et développer le potentiel des jeunes ».

Par ailleurs, le débat d’orientation entre les Ministres de la Jeunesse s’est tenu sur le thème des jeunes européens au coeur d’une Union européenne moderne.

Adoption des conclusions relatives à la promotion de nouvelles approches dans le travail de jeunesse afin de révéler et développer le potentiel des jeunes 

La Commission rappelle que l’objectif commun est de développer le potentiel des jeunes et de les aider. Elle souligne le travail effectué par les autorités locales et le niveau européen, notamment via le programme Erasmus + et précise qu’elle poursuivra le travail avec les experts sur des modules de formations et l’identification de pratiques innovantes. 

Débat d’orientation sur les jeunes européens au centre d’une Union européenne moderne

Durant la présidence slovaque, une conférence européenne de la jeunesse a été organisée à Košice, au cours de laquelle 250 jeunes issus de tous les États membres ont rencontré des responsables politiques. Ils ont rédigé 16 recommandations adressées aux États membres et à la Commission sur le thème général "Permettre à tous les jeunes de prendre part à une Europe diverse, connectée et inclusive". Nombre de ces recommandations étaient liées aux défis que nous observons dans la vie des jeunes d'aujourd'hui, notamment comment leur redonner confiance dans l'UE. Au total, ils ont exploré huit domaines:

 

1. L'accès à des informations critiques et de qualité;

2. Des jeunes sous pression: encourager l'endurance et la confiance en soi;

3. Au-delà de la peur et de l'intolérance: vivre la diversité;

4. Vers un système d'enseignement qui permette aux jeunes de réaliser leur potentiel;

5. Encourager l'engagement des jeunes dans la société en particulier en faveur des groupes vulnérables;

6. Redonner confiance aux jeunes dans le projet européen;

7. Programme de mobilité: emploi et éducation pour tous;

8. L'impact que l'animation socioéducative et les organisations de jeunesse peuvent avoir pour tous les jeunes. 

 

En outre, pour introduire ce sujet, une présentation de la publication relative à l’enquête « Génération quoi » a été présentée. Les résultats de la consultation sont publiés dans un rapport disponible sur le web ( www.generation-what.eu).

De manière générale, les Etats membres sont intervenus pour rappeler que la jeunesse est l’avenir de l’Europe et que nous devons poursuivre le dialogue en utilisant leurs moyens de communication afin de réduire le fossé existant. Continuer d’investir dans l’éducation, la jeunesse, la santé mais également la promotion de nos valeurs démocratiques sont essentiels pour l’avenir des jeunes et de l’Europe. 

A cette occasion, la Belgique a rappelé que la jeunesse actuelle est la plus créative et innovante de tous les temps et qu’elle fait preuve d’optimisme. Il faut donc lui offrir l’espace dont elle a besoin, la possibilité de pouvoir se déplacer dans l’UE et de pouvoir vivre le projet européen. Il est essentiel de les informer et de les éduquer à la maîtrise des nouvelles technologies; de stimuler une identité constructive et positive pour qu’ils contribuent à la construction de l’UE.

 

 

 

Informations sur le programme de travail de la présidence maltaise

Trois priorités seront abordées:

  •  le rôle du travail de jeunesse dans le cadre du soutien au développement des compétences sociales qui facilitent la transition vers l’âge adulte, la citoyenneté active et l’emploi;
  •  investir dans la jeunesse européenne;
  •  le 5ème cycle du dialogue structuré.

 

 

Actualités

Pas d'article dans la liste.