Politiques d'adultes en FWB

Politiques d’adultes en FWB :

Quelle identité, quelle(s) structure(s) et quel(s) financement(s)?

 

Un colloque belge francophone, organisé par la DRI et animé par Paul Timmermans et Alain Kock,  s’est tenu le 6 octobre 2015 à Bruxelles. Organisé dans le cadre du projet européen 2014-2015  «  Coordinateur national pour  la Belgique francophone pour la mise en place de l’agenda européen pour l’éducation et la formation des adultes »  auquel participe la FWB.

La DRI  s'est vu confier, au nom des autorités belges francophones, un mandat de coordination de la mise en œuvre des politiques de formation d'adultes en la personne de Myriam Schauwers.

Ce colloque fut l’occasion également de lancer officiellement la nouvelle plateforme européenne EPALE,  plateforme européenne de référence  pour tous les professionnels et acteurs de l’éducation et de la formation des adultes et dont la responsable est Michèle Mombeek pour la  Belgique francophone.

L'occasion de faire le point sur l'architecture, toujours en évolution, des politiques de formation d'adultes en FWB.

En effet, l’ objectif final du projet présenté à la Commission Européenne (2014-2015):

«  Pour la Coordination francophone, il serait pertinent de « Créer  en FWB  une instance  spécifique à l’Education des Adultes / à l’ Apprentissage tout au long de la vie (LLL) et sa  formalisation (Pacte, Alliance, Plate-forme, …?), qui apporterait plus de cohésion en FWB et partant, qui permettrait, in fine, de perpétuer un « modèle de collaborations et de partenariats cohérent, efficace et efficient », jugé plus que pertinent et essentiel par l’Europe.

Tant les différents Chefs de Cabinet et conseiller des Ministres  Simonis, Tillieux, Marcourt, Gosuin ont pu  poser les problèmes et ouvrir les débats afin de requestionner, de façon large et ouverte, l'identité, les structures et le financement des politiques de formation des adultes wallons et bruxellois qui s’inscrivent dans  un paysage francophone très fragmenté.

Du côté européen, Paul Holsworth (DG Emploi / « Skills for Adults ») a rappelé que nous étions tous des apprenants adultes et a rappelé différents défis macro. La Belgique est un pays où l'on ne se forme pas assez : 7 % de la population adulte affirme avoir suivi une formation dans les 4 dernières semaines. C'est en dessous de la moyenne européenne qui est de 10% (soit encore très loin de l'objectif européen des 15%). Les inégalités d'accès y sont d'ailleurs persistantes. Trois quarts des adultes européens ne participent pas  à des formations

Marie Arena et Claude Rolin (Eurodéputés membres du «  Groupe  d’intérêt consacré à  l’apprentissage tout au long de la vie » (EU) créé en avril 2015, ont fait part de leur message par vidéoconférence en rappelant l’importance de l’Education des Adultes mais aussi de l’Education tout au long de la vie en tant que dispositifs majeurs face aux enjeux d’insertion, d’intégration, de qualification et d’emploi au sein de la société d’aujourd’hui et de demain. 

D’autre part, les partenaires sociaux , Bernard Jockin (CESW), Isabelle Michel (FGTB), Olivier Willocx (BECI), Jean De Lame (UWE) ainsi que Christine Mainguet (Iweps), Marina Mirkes (Interfédé) ont mis en évidence des éléments clés des débats francophones : complexité du paysage, conservatisme( ?) ,  régulation ?, vocabulaire et nomenclatures différents, … faut-il simplifier le « labyrinthe » ?

Une des conclusions de cette journée clôturée par Olivia Ptito (Présidente du CCEF / Commission concertation Emploi Formation) : « Elle s'est déroulée sans tabous et sans que les échanges entre nous soient faussés par des enjeux de concurrence ».

Il ressort que la formation des adultes reste peut-être encore quelque chose de très nébuleux où il reste très difficile de trouver la porte d'entrée… mais que les enjeux sont tels  que l’ Unesco (Réf. : CL/4067)  dans le  Rapport préliminaire accompagné d’un premier projet de recommandation concernant l’apprentissage et l’éducation des adultes (janvier 2015) incite à « conclure des partenariats multipartites, ce qui contribuerait à offrir un environnement propice à la bonne gouvernance, qui devrait associer tous les acteurs des pouvoirs publics, des organisations de la société civile et du secteur privé (ministères, autorités locales, parlements, associations d’apprenants, médias, groupes de bénévoles, instituts de recherche et universités, fondations privées, chambres de commerce et d’industrie, syndicats, organisations internationales et régionales) concernés par l’apprentissage et l’éducation des adultes, y compris ceux qui organisent l’enseignement et l’apprentissage et valident les compétences aux niveaux local, régional, national et international »

L’Europe, quant à elle, encourage les Etats membres à développer ces synergies pour permettre des politiques cohérentes, efficaces et efficientes afin d’augmenter le taux de participation, les niveaux de qualification, les compétences clés  et  transversales, et atteindre in fine une « meilleure qualité d’apprentissage ».   

Les Actes de ce colloque et une brochure relative à l’Education et la Formation des Adultes en FWB seront publiés très prochainement par la DRI.

Actualités

Pas d'article dans la liste.