Présidences luxembourgeoise et néerlandaise

Durant cette présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne, deux textes ont été adoptés.  

Il s’agit, d’une part, des conclusions du Conseil et des représentants des gouvernements des États membres, réunis au sein du Conseil, portant sur le réexamen de la résolution de 2011 concernant la représentation des États membres de l'UE au sein du conseil de fondation de l'Agence mondiale antidopage (AMA) et la coordination des positions de l'UE et de ses États membres avant chaque réunion de l'AMA.

Ces conclusions visent à améliorer le système de représentation et les arrangements en matière de représentation des États membres de l'UE au sein du conseil de fondation de l'Agence mondiale antidopage et la coordination des positions de l'UE et de ses États membres avant chaque réunion de l'AMA.

Par ailleurs, la Présidence a félicité les représentants de l'UE récemment élus dans leurs fonctions au sein du Conseil de fondation de l'AMA pour les trois prochaines années. Il s’agit de : M. Philippe MUYTERS, ministre flamand de l'Emploi, de l'Economie, de l'Innovation et du Sport (BE) et Mme Tracey CROUCH, secrétaire parlementaire d'Etat aux Sports (UK).

 

D’autre part, les conclusions sur la promotion de l'activité motrice, physique et sportive chez les enfants ont également été adoptées.

Ces conclusions envisagent la mise en œuvre d'approches transversales, notamment avec les secteurs de l'éducation, de la jeunesse et de la santé, pour encourager l'activité physique et la motricité dès le plus jeune âge, en tenant compte en particulier des recommandations suivantes du groupe d'experts "Pratique d'une activité physique bienfaisante pour la santé".

Ces conclusions invitent aussi la Commission, d’une part, à améliorer la base de connaissances en soutenant la collecte de données quantitatives et qualitatives sur la pratique d'activités physiques par les enfants, sur les indicateurs relatifs à leur condition physique et sur leur participation à des activités sportives au sein des structures d'éducation et d'accueil de la petite enfance ou des écoles, ou en dehors de ce cadre, en étroite coopération avec l'OMS. Elles invitent d’autre part la Commission à élaborer des orientations en matière d'activité physique pour les enfants au sein des structures d'éducation et d'accueil de la petite enfance, des écoles et des clubs sportifs, en collaboration avec des experts scientifiques, y compris l'OMS, à l'intention notamment des responsables politiques, des autorités locales, des parents, des familles et de la collectivité au sens large

 

Enfin, au cours de la réunion du Conseil des Ministres, la Présidence luxembourgeoise a souhaité organiser un débat sur « le potentiel éducatif du sport : aider les jeunes défavorisés à trouver leur place dans la société ». Afin de favoriser un débat interactif et spontané, la présidence a invité deux intervenants extérieurs de premier plan. Il s’agit de M. Edwin Moses (président du conseil d'administration de l'USADA) et Mathieu Moreuil (Directeur de l'action européenne de la première division de football au Royaume-Uni Premier League) qui se sont exprimés sur cette question en faisant part de leur point de vue en la matière.

Durant les présentations, d’une part, M. Edwin Moses a mis en évidence le rôle complémentaire qui existe entre le secteur de l’éducation et de l’emploi par rapport au sport pour faire face à la crise des migrants et des jeunes défavorisés. Et d’autre part, Mathieu Moreuil a mis en exergue l’importance de développer les projets au niveau local en matière d’éducation, d’acquisition de compétences et de participation sportive des jeunes en situations géographiques défavorisées.

L'objectif premier de ce débat fut de faire de nouveaux progrès dans l'identification des mesures politiques nécessaires pour améliorer le potentiel du sport et favoriser l'intégration des jeunes défavorisés, y compris les migrants.

 

 

Durant leur présidence, les Pays-Bas envisagent de travailler prioritairement sur quatre thèmes à savoir : « l’intégrité sportive, l’éthique et la bonne gouvernance en matière de financement », « les actions communes en faveur des attributions des grandes manifestations sportives », « le fair-play au départ et au sein des fédérations sportives », « la prévention du dopage et les matchs truqués ».

Concernant les rencontres, la future présidence a informé les délégations que le « Forum européen du sport » aura lieu le 9 et 10 mars 2016. La prochaine « Réunion des Directeurs généraux du sport de l’Union européenne » est prévue les 10 et 11 mars 2016. Et la « réunion formelle des Ministres en charge du sport » se tiendra l’après-midi du 31 mai 2016. Enfin, les Pays-Bas envisagent d’organiser quatre réunions du groupe de travail Sport au Conseil de l’UE.

Actualités

Pas d'article dans la liste.