Education

 

Commémoration du 60e  anniversaire de la Convention Culturelle européenne.

Le 19 décembre 2014, la Direction des Relations internationales du MFWB, la Communauté flamande, en collaboration avec la DG Démocratie du Conseil de l’Europe, ont organisé au Palais d’Egmont la célébration du 60e anniversaire de la Convention culturelle.  Devant un public de 250 personnes, l’ancien Président du Portugal M. Jorge Sampaio, la Ministre de la Culture de l’Albanie Mme Mirela Kumbaro Furxhi, la Secrétaire générale adjointe du Conseil de l’Europe Mme Gabriella Battaini-Dragoni, le Directeur général de la DGEAC de la Commission européenne M. Xavier Prats Monné, la représentante des étudiants Mme Elisabeth Gehrke, le Président du Comité des Politiques et des Pratiques d’éducation du Conseil de l’Europe M. Jindřich Fryć ont fait part de leur vision pour le futur de l’Europe et le rôle du Conseil dans ce contexte.

Il s’agissait, outre la célébration de la convention, de redonner de la visibilité et de l’intérêt pour les travaux du Conseil de l’Europe à une époque où la montée des intégrismes et du rejet de l’autre connaissent une nouvelle jeunesse et où la question du vivre ensemble est revenue à l’agenda des gouvernements.

Les différents intervenants  ont abordé les défis que le Conseil de l’Europe, en tant que plus grande organisation paneuropéenne du continent, doit relever.  Parmi ceux-ci, l’adaptation aux nouvelles contraintes démographiques, technologiques et sociales ont été reprises par plusieurs intervenants.  

Les propos du Directeur général Xavier Prats Monné synthétisent bien le sens des débats : « l’avenir de la convention est le même que celui de l’Europe. Il s’agit d’apprendre à vivre dans un monde où on est plus au milieu.  Un défaut de la convention c’est qu’elle ne parle que de l’Europe. On ne pouvait pas prévoir à cette époque que la combinaison de 3 facteurs allait faire bouleverser notre existence (la mondialisation, la démographie et la technologie). Il faut repenser le rôle de l’Europe dans le monde. Le vrai défi est d’apprendre à vivre avec un déclin relatif sans en tirer de conséquences déprimantes. Nous devons nous convaincre que même dans un monde très différent, il y a toujours un avenir. Cet avenir doit venir de l’éducation et de la culture. C’est le défi que nous devons relever ».

L’importance de ces questions et de l’expertise du Conseil de l’Europe pour les prendre en compte s’est traduite par l’inclusion de l’éducation dans le plan d’action triennal adopté par les Ministres des affaires étrangères à Bruxelles le 19 mai dernier lors de la 125e session du Comité des Ministres marquant la fin de la Présidence belge.

Pour conserver une trace de cette célébration, le MFWB a soutenu la publication réalisée par BOZAR qui retrace les 60 ans de coopération dans le domaine de la Convention culturelle et fait intervenir toute une série de personnalités sur leur vision de l’Europe.  Des exemplaires de cette publication sont disponibles en s’adressant à la Direction des Relations internationales.

Actualités

Pas d'article dans la liste.