Publications

Regards sur l'éducation 2014 - Les indicateurs de l'OCDE

L’édition annuelle du rapport de l’OCDE Regards sur l’éducation examine qui participe aux activités éducatives, quelles dépenses leur sont affectées, comment les systèmes éducatifs fonctionnent et quels sont les résultats obtenus. Les indicateurs de résultats portent sur des aspects très variés, allant de la comparaison des performances des élèves dans des disciplines fondamentales jusqu’à l’analyse de l’impact de la formation sur les revenus et sur les possibilités d’emploi à l’âge adulte. Cette édition inclut un lien dynamique StatLinks qui dirige le lecteur, pour chaque tableau, vers une page web où les données correspondantes sont disponibles en format Excel.

Plus d'informations ici

 

 

 

Assuring Quality in Education: Policies and Approaches to School Evaluation in Europe

Les établissements scolaires sont des acteurs clés dans la politique de l'éducation. L'évaluation des établissements scolaires est un moyen pour améliorer l'organisation des écoles, leurs fonctionnements ainsi que pour améliorer la qualité de l'éducation donnée. Améliorer la qualité de l'éducation et de la formation est une préoccupation constante dans la politique de l'éducation à la fois au niveau national et européen. C’est d’ailleurs un des quatre grands objectifs pour les systèmes d'éducation dans le Cadre stratégique pour la coopération européenne dans le domaine de l’éducation et de la formation ("éducation et formation 2020").

Ce rapport –qui a comme référence l’année solaire 2013/2014 - analyse les structures et la manière dont l'évaluation est réalisée dans l’enseignement primaire et secondaire dans tous les États membres de l’Union européenne, ainsi que l'Islande, la Norvège, l'ancienne République yougoslave de Macédoine et la Turquie. Il porte sur l’évaluation externe (menée par des évaluateurs qui ne sont pas directement impliqués dans les activités scolaires) et interne des établissements scolaires. Outre l’étude comparative proprement dite, il existe une description spécifique par pays. La description du système de la Fédération Wallonie-Bruxelles se trouve en page 59 de cette étude.

Cliquez ici pour télécharger la publication au format PDF

 

 

 

Tackling early leaving from education and training in Europe: Strategies, policies and measures

 

Ce rapport conjoint Eurydice/Cedefop met en lumière que l’abandon précoce dans le domaine de l'éducation et de la formation reste un sérieux défi dans de nombreux pays européens, tant dans l’enseignement que dans la formation professionnelle. Il met en avant les efforts individuels des États membres ainsi que les efforts de la Commission européenne dans ce domaine en suivant l'évolution, la conception et la mise en œuvre des stratégies, des politiques et des mesures pour lutter contre ces sorties précoces et soutenir l'apprentissage des élèves. Tous les États membres de l’Union européenne sont couverts par cette étude ainsi que l'Islande, la Norvège, la Suisse et la Turquie.

Cliquez ici pour télécharger la publication au format PDF

 

 

 

 

Le financement des écoles en Europe: mécanismes, méthodes et critères de financement public

Ce rapport s’intéresse à la répartition efficace et équitable des ressources. Il aborde la structure des mécanismes de financement ainsi que les critères et les méthodes utilisés pour établir le volume des ressources allouées à l'enseignement primaire et secondaire général. Il couvre 27 des 28 États membres de l’Union européenne, ainsi que l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Turquie.

Cliquez ici pour télécharger la publication au format PDF

 

 

 

 

The 2014 Education and Training Monitor

Le Moniteur de l’éducation et de la formation, qui sort tous les ans, est dans sa troisième édition. Il trace l'évolution des systèmes d'éducation et de formation à travers l'Europe. Il fournit une image des progrès de chaque pays par rapport à des critères et des indicateurs spécifiques et met en lumière les derniers développements politiques. Tout en se concentrant sur des preuves empiriques, chaque section dans le Moniteur dresse des messages politiques clairs pour les États membres. Le Moniteur prend en charge la mise en œuvre du Cadre stratégique pour la coopération européenne dans le domaine de l’éducation et de la formation ("Éducation et formation 2020"), en l'associant plus étroitement à la stratégie plus large Europe 2020 et aux recommandations spécifiques par pays adoptées par le Conseil dans le cadre du semestre européen 2014.

Cliquez ici pour télécharger la publication au format PDF

 

 

 

Assurer une éducation de qualité - Recommandation CM/Rec(2012)13 et exposé des motifs (2014)

Le Conseil de l’Europe est d’avis qu’il convient d’évaluer si l’éducation est de qualité par rapport aux objectifs que les pouvoirs publics, les éducateurs et l’opinion publique dans son ensemble souhaitent atteindre.

La Recommandation du Comité des Ministres CM/Rec(2012)13 en vue d’assurer une éducation de qualité crée un lien entre la notion de qualité et les objectifs de l’éducation : la préparation à l’emploi, la préparation à la vie en tant que citoyens actifs dans des sociétés démocratiques, le développement personnel, le développement et le maintien d’une base de connaissances approfondies et diversifées. La recommandation considère la garantie d’une éducation de qualité comme une responsabilité publique qui doit être adaptée au niveau d’éducation et à l’âge des élèves. Elle fait la distinction entre la qualité de quelques écoles ou établissements d’enseignement supérieur et la qualité des systèmes éducatifs. Elle souligne également que, au niveau du système, l’inclusion sociale doit être vue comme faisant partie intégrante de la notion de qualité. Si un système éducatif dispose de quelques écoles et établissements d’enseignement supérieur élitistes mais ne propose pas de possibilités adaptées à l’ensemble de ses élèves, il ne saurait être considéré comme un système de qualité.

Plus d'informations ici

 

 

 

L'importance de compétences en langue(s) de scolarisation pour l'équité et la qualité en éducation et pour la réussite scolaire - Recommandation CM/Rec(2014)5 et exposé des motifs (2014)

Cette recommandation porte sur la maîtrise de la langue de scolarisation dans les différentes matières enseignées et son importance pour la réussite des apprenants.

De nombreux facteurs jouent un rôle bien connu dans la réussite ou l’échec scolaire (situation socio-économique de la famille, aide que peut trouver l’apprenant auprès de ses parents, démarches pédagogiques, niveau de formation des enseignants, soutien précoce, etc.).

Le manque de maîtrise de formes linguistiques diversifiées détermine pour partie l’échec scolaire, comme le confirment les enquêtes du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) et du Programme international de recherche en lecture scolaire (PIRLS).

La maîtrise de la ou des langue(s) de scolarisation représente l’une des voies devant permettre d’atteindre l’objectif – que se fixent la Commission européenne et de nombreuses autorités au niveau national – d’une réduction du nombre d’apprenants quittant le système scolaire sans qualification. Les mesures en faveur d’une maîtrise suffisante des compétences en langue de scolarisation par tous les élèves relèvent de la lutte contre l’échec scolaire et participent ainsi au premier chef à la recherche d’équité et de qualité dans l’éducation.

Plus d'informations ici

 

 

 

Développer la compétence interculturelle par l'éducation 

Ce volume est le troisième de la série Pestalozzi.  Il constitue une étape supplémentaire vers la pleine intégration de la compétence interculturelle dans le système éducatif. Il expose les raisons de la promotion de cette compétence, propose un cadre conceptuel à cette fin et décrit clairement les éléments constitutifs de la compétence interculturelle à développer dans et par l’éducation.

Plus d'informations ici

 

 

Politiques linguistiques - sélection de publications

Le Conseil de l’Europe mène ses activités de promotion du plurilinguisme, de la diversité linguistique et de l’apprentissage des langues dans le domaine de l’éducation dans le cadre de la Convention culturelle européenne (1954) ratifiée par 49 états.

L’Unité des Politiques linguistiques (Strasbourg) conduit des programmes intergouvernementaux polarisés sur l’élaboration de politiques. Son action est complétée par celle du Centre Européen pour les Langues Vivantes (CELV -Graz, Autriche) qui s’attache à la mise en œuvre des politiques.

Pour plus d'informations sur tous les outils langue du Conseil de l'Europe, cliquez ici.

Actualités

Pas d'article dans la liste.