Le patrimoine immatériel

La Convention UNESCO de 2003 pour la sauvegarde du Patrimoine culturel immatériel

 

La Convention de 2003 s’inscrit dans le prolongement de la Convention de 1972, qui organise la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel. Dans le cas du Patrimoine immatériel, la notion de protection n’est pas adéquate, car elle sous-entend un certain immobilisme, alors que le Patrimoine immatériel est vivant et évolue en fonction des évolutions globales de nos sociétés. C’est pourquoi on parle de sauvegarde.

 

En Fédération Wallonie-Bruxelles, les aspects fondamentaux de la Convention ont été transposés en droit belge (Décret du 11 juillet 2002 relatifs aux biens culturels mobiliers et au patrimoine immatériel, Arrêté du 4 septembre 2003 relatif aux titres de trésor culturel vivant et de chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel et à l’octroi des subventions accordées aux personnes ayant reçu ce titre et aux opérateurs organisant les manifestations auxquelles ces titres ont été décernés).

 

La Belgique, par l’intermédiaire de ses experts, a joué un rôle actif dans la préparation et la rédaction de la Convention. Elle a été aussi l’un des premiers pays à faire reconnaître ses manifestations dans le cadre de la Convention de 2003. En effet, le Carnaval de Binche a été proclamé Chef-d’œuvre dès 2003. De même, la Ducasse d’Ath, la Ducasse de Mons et le Meyboom de Bruxelles ont été reconnus comme Chefs-d’œuvre dans le cadre de l’élément « Géants et dragons processionnels de Belgique et de France » dès 2005.

 

Le Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, avec l’aide de la Commission consultative du Patrimoine oral et immatériel, assure l’instruction des demandes de reconnaissance comme chef-d’œuvre du Patrimoine oral et immatériel de la Communauté française et transmet au Ministre qui a la Culture dans ses compétences un avis motivé. Actuellement, 39 manifestations ont été reconnues. Le Ministère et la Commission fournissent également un appui technique aux responsables d’éléments qui désirent introduire une candidature à la Liste représentative du Patrimoine culturel immatériel, dans le cadre de la Convention UNESCO de 2003.

Actualités

Pas d'article dans la liste.