La Grande Région

Un peu d’histoire

La Grande Région est un ensemble transnational formé par les régions allemandes de la Sarre et de la Rhénanie-Palatinat, par la Fédération Wallonie-Bruxelles en Belgique, par le Luxembourg ainsi que par la région française de la Lorraine. Les communautés culturelle(s) et linguistique(s) concernées sont donc francophones et germanophones. La définition de cet espace ainsi que le début d’un travail transfrontalier entre les différentes régions le composant datent de la fin des années 60, dans un contexte de travail économique communautaire. Depuis, le champ de la collaboration n’a cessé de s’élargir.

Depuis 1995, le Sommet de la Grande Région se tient régulièrement tous les dix-huit mois (tous les deux ans à partir de 2011). Ces rencontres au plus haut niveau politique ont pour but de donner de nouvelles impulsions à la coopération transfrontalière et interrégionale au sein de la Grande Région. Chaque Sommet donne lieu à l'adoption de résolutions à mettre en oeuvre conjointement. La Grande Région a pour but d'améliorer la coopération politique et économique ainsi que les partenariats entre les différents acteurs.

 

Groupes et communautés de travail

Afin de favoriser le développement d’actions de coopération transfrontalière, des groupes de travail portant sur des thématiques précises ont été créés. Ils réunissent les principaux acteurs institutionnels de la Grande Région concernés par la thématique visée.

La coopération institutionnelle dispose actuellement de 21 groupes et communautés de travail permanents avec parfois des sous-groupes de travail en charge de la réalisation de projets concrets, soit sur base de mandats donnés par le Sommet de la Grande Région, soit sur base du principe de l'auto-saisine.

·        Cadastre et cartographie (présidence : Sarre)

·        Culture

·        Développement territorial (présidence : Grand-Duché de Luxembourg)

·        Enseignement supérieur (présidence : Lorraine)

·        Environnement (présidence : Rhénanie-Palatinat)

·        Formation et éducation (présidence : Rhénanie-Palatinat)

·        Tourisme (présidence : Communauté germanophone de Belgique)

·        Jeunesse (présidence : Grand-Duché de Luxembourg)

·        Offices statistiques (présidence : Wallonie)

·        Questions économiques (présidence : Lorraine)

·        Questions sociales (présidence : Sarre)

·        Sécurité et prévention (présidence : Sarre)

·        Transports (présidence : Lorraine)

·        Observatoire Interrégional de l’Emploi, OIE (présidence : Wallonie)

·        Réseau des médiateurs (présidence : Wallonie)

·        Comité de pilotage E-Bird (présidence : Wallonie)

·        ASBL 2007 (présidence : Grand-Duché de Luxembourg)

·        Promotion internationale des entreprises (présidence : Wallonie)

·        Coopération au développement (présidence : Wallonie)

·      Groupe interrégional au Comité des Régions (présidence : Communauté germanophone de Belgique)

·        Santé (présidence : Lorraine)

Pour plus d'informations sur ces groupes de travail et leurs activités, veuillez cliquer ici.

Ne seront abordés dans ce focus, que ce qui relève de nos compétences : la culture, l’éducation/formation, l’enseignement supérieur et la jeunesse.

 

Culture

Dans le domaine de la culture, la Fédération Wallonie-Bruxelles est actuellement engagée dans deux projets grand-régionaux :Plurio.net et l’Espace culturel Grande Région. 

Depuis sa création en novembre 2006, « Plurio.net » s’affiche comme une plateforme d’information et de communication poursuivant l’objectif de valoriser l’offre culturelle en Grande-Région. Les moyens européens engagés (INTERREG) et le cofinancement des différents partenaires ont assuré la mise en œuvre du projet. Plurio.net regroupe un agenda des événements, un guide des institutions culturelles et des associations des régions partenaires ainsi qu’un atlas en ligne.

 L’Espace culturel Grande Région est né suite aux travaux transfrontaliers fructueux qui ont vu le jour dans le cadre de « Luxembourg et Grande Région, capitale européenne de la culture » en 2007. En effet, le dynamisme et le succès de la coopération grand-régionale lors de cet événement ont conduit à l’affirmation d’une volonté politique de poursuivre une collaboration dans le cadre d’une association permanente, l’Espace culturel Grande Région. Le secrétariat général de l’asbl est basé à Luxembourg et supervise les travaux des coordinations régionales.

Ainsi les différents partenaires s’accordent pour développer des objectifs tels que la mise en valeur de la richesse des cultures et patrimoines de la Grande Région, la connaissance de l’autre par le biais de l’échange, mais aussi la coordination et l’accompagnement de projets culturels transfrontaliers, la promotion de la création de réseaux de compétences ainsi que l’intensification de la coopération grâce aux réseaux et portails existants.

 

Education/Formation

La Fédération Wallonie-Bruxelles est active dans plusieurs projets dont voici les principaux : 

le programme Schuman qui a pour but d’améliorer les compétences linguistiques des élèves de 2e et 3e années secondaires, et de sensibiliser le partenariat transfrontalier. Pour ce faire, des partenariats d’échange sont conclus entre différentes écoles de la Grande Région. Les élèves séjournent de 2 à 4 semaines en immersion dans une famille du pays d’échange (en Sarre et en Rhénanie-Palatinat pour l’Allemagne) et fréquentent les cours dans l’école de leur correspondant. La fête d’anniversaire des 10 ans du programme Schuman a eu lieu à Metz, en octobre 2013.

Chaque printemps, ont lieu les Journées européennes des lycéens au cours desquelles des élèves des 4 pays concernés se rencontrent pendant 3 jours pour débattre et échanger sur un thème bien déterminé (la citoyenneté européenne en 2013), visiter des lieux symboliques (comme le Parlement européen à Strasbourg cette année). Ces Journées sont élargies à d’autres régions françaises (académies de Strasbourg, Besançon et Dijon). L’événement a généré d’excellentes retombées, tant au niveau personnel que des échanges, et des coopérations sont parfois développées entre classes ou établissements à la suite de ces rencontres.

Le Printemps de la Grande Région est organisé chaque année pour les jeunes. Cette manifestation s'adresse à l'ensemble  des classes du second degré des établissements de la Grande Région et a pour objectif de donner une plus grande visibilité de celle-ci auprès des établissements scolaires, des équipes éducatives et des élèves, au travers d'un projet concret et d'une rencontre autour d'une ou plusieurs thématiques communes. Les Jeux Olympiques étaient le thème retenu pour l’édition de 2012, sur fond des JO  de Londres, autour des valeurs de l'olympisme, ses symboles, son historique, ses disciplines, ses champions, mais aussi ses possibles dérives. En 2013, un peu plus de 80 jeunes de la Grande Région étaient réunis à Strasbourg sur le thème européen de l’année : la citoyenneté européenne. Ils ont eu l’occasion de visiter le Parlement européen de Strasbourg, de rencontrer des personnalités politiques et de débattre sur les divers aspects du thème de ces journées : que signifie être citoyen européen pour un jeune dans l’Union européenne en 2013.

Tous les deux ans, un séminaire de contact est organisé afin d’aider les établissements scolaires à trouver des partenaires d’autres pays européens dans le cadre du programme européen COMENIUS.

Le groupe de travail « Apprendre et enseigner ensemble au sein de la Grande Région » a pour projet de renforcer les initiatives en matière de formation continue des enseignants, d’ouvrir les formations aux enseignants des autres régions, et de développer des expériences d’apprentissage par les pairs afin de croiser les appréciations des experts sur quelques « bonnes pratiques » régionales.

Ce groupe de travail a également développé le projet « Traces, mémoires, frontières d’une narration nationale à une narration multidimensionnelle ». L’objectif principal de ce projet est de mener une réflexion sur la manière dont on enseigne cette thématique dans les régions/pays partenaires et sur la mémoire du conflit. Cette réflexion devrait déboucher au printemps 2015 sur une formation commune destinée aux enseignants de la Grande Région. Celle-ci permettra de favoriser les échanges entre les enseignants sur la manière dont ils enseignent la Première Guerre mondiale et leur proposer un travail en commun pour réfléchir à des séquences d’apprentissage. Elle proposera également une réflexion sur la manière dont la commémoration est vécue dans chaque région ainsi que sur la mémoire et sa représentation (en particulier les traces et « lieux » de mémoire).

Il existe aussi des formations continuées pour les professeurs, sur le modèle de celles proposées par le programme européen d’éducation et de formation tout au long de la vie, futur programme  Erasmus +.

Par ailleurs, le projet mini-entreprises, bien connu en Fédération Wallonie-Bruxelles, existe également en Grande Région. Les jeunes qui y participent sont âgés de 13 à 20 ans. Ils  développent au sein des établissements scolaires des mini-entreprises qui s’intègrent dans le rythme scolaire et leur permettent de concrétiser leur idée, de fabriquer un produit et de le vendre via des filières établies.

 

Enseignement supérieur

la Grande Région a comme objectif depuis sa création  de promouvoir les échanges de bonnes pratiques, favoriser les projets transfrontaliers et promouvoir la GR comme espace d’excellence de l’enseignement supérieur et de la recherche. Le Groupe de travail "Enseignement Supérieur et Recherche" de la Grande Région (GT ENSUP) a été créé en 1986. C’est un lieu d’échanges entre partenaires institutionnels sur les questions d’enseignement supérieur et de recherche, de soutien aux projets transfrontaliers dans ces domaines et de réalisation d’actions de promotion de ces mêmes domaines. Toutes les administrations grand-régionales compétentes pour les questions académiques et scientifiques sont membres du GT ENSUP.

Le programme de travail pour 2013-2014 comprend plusieurs grandes actions:

·       6ème édition du Prix Interrégional de la Recherche

·       Soutien du Fonds Interrégional de la Recherche et l’étude de son extension

·       Etude du programme « Offensive Sciences » du Rhin Supérieur

·       4ème Conférence ministérielle de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

·       Projet « Cluster Environnement Grande Région »

·       Soutien à l’UniGR

·       Utilisation commune des infrastructures de recherche

·       Soutien à la mise en réseau et au développement des centres de langue

·       Amélioration de la codiplomation

·       Renforcement de la mobilité

 

Jeunesse

Pour le groupe Jeunesse, quatre projets sont en cours:

1. Le groupe de travail Jeunesse de la Grande Région organise régulièrement un événement intitulé Forum Jeunesse de la Grande Région. Le projet est porté par le pays qui assume la présidence du Sommet. Dans le cadre de la présidence lorraine, nous avons choisi d’organiser le forum jeunesse sur le thème du volontariat, thématique d’actualité en France, en Allemagne et au Luxembourg, et pertinente dans le cadre de l’Année Européenne du Volontariat et du Bénévolat. Les objectifs sont les suivants :

- porter une réflexion transnationale sur les différents aspects d'un engagement volontaire, en confrontant les expériences;

- rédiger ou mettre en forme (vidéo, blog) le résultat des travaux pour pouvoir témoigner durant le séminaire en fin de forum et laisser un matériel exploitable à plus long terme pour les partenaires.

2. La Formation d’animateurs interculturels : ce travail est suivi depuis plus de 10 ans, et permet de former conjointement une vingtaine d’animateurs des six communautés de la Grande Région, de façon à faciliter l’organisation de rencontres transfrontalières de jeunes. Les objectifs de cette action sont indiqués ainsi dans le plan de travail du groupe:

- oeuvrer en faveur d'une reconnaissance formelle des formations transfrontalières pour les animateurs bénévoles dans leurs régions ou pays respectifs;

- soutenir la formation annuelle proposée par l'équipe multinationale de formateurs d'animateurs transfrontaliers.

3. Le recensement des outils pédagogiques disponibles sur la Grande Région: il s’agit de recenser les outils existants et leur utilité, dans l’objectif de promouvoir la Grande Région auprès des jeunes et de la population en général. La mise à disposition de ces outils sera proposée sous la forme d’une valise pédagogique et/ou de façon dématérialisée avec une indication de la localisation des outils.

4. La diffusion de l’information sur les micro-projets 3.6 de l’Interreg IVA : le groupe de travail Jeunesse a adopté dans son plan de travail deux objectifs concernant l’information des jeunes et des structures de jeunesse:

- favoriser la circulation de l’information pour les jeunes et les associations dans la Grande Région;

- oeuvrer vers une mise en réseau des structures en charge de l’information jeunesse, notamment par des réunions de concertation régulières et par le soutien aux projets Interreg. Une réunion d’échange est prévue durant chaque présidence.


Les priorités de la Présidence de la Rhénanie-Palatinat

Le 14e Sommet de la Grande Région se tiendra fin 2014 sous la présidence rhénane-palatine. Celle-ci propose comme mot d’ordre du prochain Sommet : « Le marché du travail dans la Grande Région. Défis communs et réponses transfrontalières ».

De nombreuses rencontres culturelles et sportives émailleront par ailleurs la Présidence rhénane-palatine ces deux années. Ainsi un tournoi sera à nouveau proposé aux jeunes footballeurs. Celui-ci se tiendra cette année à Trèves. Un forum de la jeunesse sera également organisé.

Dans le prolongement des travaux amorcés durant les présidences précédentes, le renforcement du paysage universitaire de la Grande Région demeure une priorité pour la Présidence rhénane-palatine. L’objectif est ainsi de mettre en place un système universitaire efficace et compétitif.

Actualités

Pas d'article dans la liste.