Audiovisuel

Union européenne - présidences lituanienne et grecque

Dans le secteur audiovisuel,  le Conseil  a adopté des conclusions sur la liberté des médias et le pluralisme dans l’environnement numérique, qui portent essentiellement sur trois questions clés:la transparence quant à la propriété des médias; la protection des journalistes de toute influence (politique et économique) indue et la protection des sources des journalistes; et l'indépendance des
instances de régulation de l'audiovisuel.

Ces conclusions soulignent qu'un degré élevé de liberté et de pluralisme des médias constitue l'un des piliers des systèmes démocratiques - l'une des valeurs fondamentales sur lesquelles repose l'UE - et est également un principe consacré par la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne.


La Commission a bien accueilli l'appel du Conseil visant à soutenir l'Observatoire du pluralisme des médias (outil de suivi indépendant destiné à évaluer les risques pesant sur le pluralisme des média dans l'UE) et à renforcer la protection des journalistes. En réponse à l'invitation du Conseil à renforcer la coopération entre les organismes nationaux de régulation de l'audiovisuel, la Commission a annoncé qu'elle formaliserait le groupe de travail actuel chargé de cette question.

En ce qui concerne la transparence quant à la propriété des médias, la Commission a fait savoir qu'elle examinerait la question plus en détail. Enfin, elle a souligné que tous les travaux qu'elle entreprendrait dans ce domaine relèveraient de sa compétence.


Citoyens connectés
Les ministres ont tenu un débat sur le thème "Citoyens connectés: évolution du comportement des utilisateurs dans l'environnement convergent des médias", dans le cadre de la révision de la directive "Services de médias audiovisuels" attendue l'année prochaine et également à la lumière du livre vert de la Commission intitulé "Se préparer à un monde audiovisuel totalement convergent"
(doc. 8934/13).



Le Conseil se penchera sur la Convention européenne sur la protection juridique des services à accès conditionnel et des services d’accès conditionnel. A la suite de la décision de la Cour de justice d’annuler la Décision du Conseil (2013), il s’agira de formuler une nouvelle proposition de décision sur la signature, au nom de l’UE, de la Convention, en modifiant la base juridique.

La Présidence veillera également à  poursuivre le débat initié sous Présidence lituanienne, au sujet de la convergence des médias. Sur la base du premier rapport de mise en œuvre de la Directive SMA, la Commission a lancé deux consultations publiques : l’une portant sur la convergence des médias et l’autre sur la liberté et le pluralisme des médias. La Présidence souhaite développer un dialogue constructif dès que les résultats seront publiés.

Enfin, dans l’hypothèse où la Commission publierait le document attendu depuis plusieurs mois, le Conseil pourrait adopter des recommandations du Conseil sur le patrimoine cinématographique à l’ère du numérique.

La Présidence annonce une conférence sur la protection des mineurs dans le cadre de la convergence des médias, qui se tiendra à Athènes les 14-15 avril.

 

 

 

Le plan stratégique 2014-2016 de TV5Monde

Les Gouvernements bailleurs de fonds (la FWB, la France, la Suisse et le Canada-Québec) de TV5Monde ont approuvé à Québec le 15 novembre dernier le plan stratégique 2014-2016 de la chaîne sous la forme de la résolution suivante :

Considérant la volonté commune des gouvernements bailleurs de fonds de TV5 Monde de s’assurer que la chaîne soit vue partout et soit regardée toujours plus; considérant que TV5Monde, en collaboration avec ses radiodiffuseurs partenaires, contribue au dynamisme et à la vitalité de la Francophonie;

Les Gouvernements bailleurs de fonds de TV5 Monde, réunis le 15 novembre 2013 à Montréal, dans le cadre de la réunion des hauts fonctionnaires, ont réaffirmé  avec vigueur et confiance, leur soutien à TV5 Monde à l’occasion de l’approbation du projet de Plan stratégique 2014-2016.

Les grands axes du plan stratégique sont les suivants :

- dans le domaine de la distribution, après plusieurs années d'expansion de son réseau, la chaîne souhaite consolider ses positions actuelles ;

- TV5 Monde souhaiterait également lancer une chaîne jeunesse francophone en Afrique, dans le cadre d'un partenariat renouvelé avec ses partenaires africains ;

- dans le domaine éditorial, TV5 Monde ambitionne de se distinguer des autres chaînes d'informations continues en langue française en se recentrant sur une programmation culturelle et généraliste ;

- la normalisation des relations avec France Médias Monde, à travers le développement de coopérations dans les domaines de la distribution et du marketing, la mutualisation des moyens techniques, des appels d'offres communs et la signature d'un pacte de non-concurrence ;

- le renforcement des liens avec France Télévisions.

Les orientations de ce nouveau Plan permettront ainsi,  sur la base des crédits qui seront alloués au cours de cette période, de renforcer la vocation première de diffuseur culturel francophone de la chaîne.

A noter que la FWB prendra son tour de présidence institutionnelle de TV5 à compter de ce 1er janvier 2014 pour une durée de 2 ans.

Actualités

Pas d'article dans la liste.